Il est possible d'assurer sa chambre dans le cadre d'une colocation (prendre l'offre "Minimum Légal"). Toutefois, vous ne serez que partiellement protégé.

👍  Ce qui sera garanti :

  • Votre responsabilité civile et Défense Pénale et Recours
  • Incendies, Dégâts des eaux, Tempêtes et Catastrophes naturelles, Catastrophes technologiques et Terrorisme, lorsque cela touche votre chambre et ses biens
  • Relogement et dépannage d'urgence si la situation de votre chambre l'impose

👎  Ce qui ne sera pas protégé :

  • Tout événement se produisant en dehors de votre chambre. Exemple : une inondation dans votre salon qui endommage votre ordinateur laissé sur la table basse
  • Les vols dans votre chambre. En effet, pour faire fonctionner la garantie Vol et Vandalisme, la porte de votre logement (de votre chambre ici en l'occurence) doit être munie d’au moins 2 serrures ou une serrure avec 2 points d’ancrages minimum. Ce qui est rare pour une simple porte de chambre

Pour être totalement protégé, nous vous conseillons d'envisager deux autres options :

1. Assurer l'ensemble du logement

C'est l'option la plus utilisée. Un des colocataires souscrit à une assurance habitation et ajoute les autres colocataires sur son contrat. On vous conseille pour faciliter la gestion du budget d'utiliser des applications comme Tricount 😉

2. Demander au bailleur d'assurer le logement

Avec la loi ALUR de 2014 vous pouvez désormais demander à votre propriétaire d'assurer le logement à votre place. Cela facilite aussi le changement de locataire. Notez que le tarif de l'assurance sera répercuté sur votre loyer. Attention tout de même, votre propriétaire est en droit de majorer ce montant dans la limite de 10%.

Avez-vous trouvé votre réponse?